Formation contes

Avec Chantal Dejardin

"Conter... Conter ?  
Art de la simplicité, de la rencontre.
Une histoire, un public. C'est tout. Rien d'autre.
Un temps de formation pour approcher l'humilité nécessaire, pour creuser profond
le sens des paroles, la présence sereine, la voix naturelle.
Un temps de réflexion et d'action pour approche une démarche généreuse.
Venez les mains vides, ou presque...
De quoi écrire, c'est tout.
Et votre envie d'être curieux."
Informations pratiques
Dates : du jeudi 24 au samedi 26 novembre 2016
Horaires : de 9h30 à 17h30
Lieu : Résidence Reine Fabiola, Rue Jean-Baptiste Vannypen, 12 à 1160 Bruxelles
Prix : 165€
Public : pour tous, débutants ou confirmés. 6 à 8 participants
Une formation en partenariat avec le CPAS d'Auderghem
Modalités d'inscription
Inscription par mail contact@tesconteouquoi.be. L'inscription ne sera validée qu'après réception du paiement.
Les coordonnées bancaires sont les suivantes : IBAN BE90 3631 3064 8532 • BIC BBRUBEBB • communication “Formation Chantal Dejardin + nom et prénom”
Informations et inscription
Renseignements sur les modalités pratiques : contact@teconteouquoi.be ou 0478/410.708
Renseignements sur la formation : chantal.dejardin@gmail.com ou 0479 495 145

Quelques mots sur Chantal Dejardin, conteuse, Accordéoniste, Auteure
« Elle conte des histoires de femmes, de vérité, de force, de malice, de bon sens et de bonheur. Un festival de mots pétillants, en accord avec un accordéon. Une voix et une personnalité d’exception. »
Elle conte pour les belles, les idiots, les utopistes, les riches, les pauvres, les malins, les idiots, les syndicalistes, les scouts, les nains de jardin, les princes charmants, ceux qui ont un chapeau, celles qui n’ont pas de manteau.

Elle conte dans les jardins, les grottes, les prisons, les châteaux, les maisons, les bois, les salles de spectacles, les écoles, sur les places et dans la rue.
Elle conte des histoires éternelles et sans âges, des contes de toujours, des faux mensonges et de vraies vérités.
Elle raconte Germaine, sa grand-mère. Germaine aimait Luis Mariano, Jean Gabin le tour de France et les petits oiseaux.
« Le sourire de Germaine », c’est aussi un livre…